commodité


commodité

commodité [ kɔmɔdite ] n. f.
• v. 1400; lat. commoditas
1Qualité de ce qui est commode. agrément, avantage, 2. confort, utilité. La commodité d'un lieu, d'un appartement bien aménagé. Commodité d'accès. La commodité d'un fonctionnement automatique. Pour plus de commodité. facilité. Pour la commodité de la démonstration, on admettra que...
2Plur. Les commodités de la vie : ce qui rend la vie plus agréable, plus confortable. ⇒ 1. aise. Vx (lang. précieux) Les « commodités de la conversation » (Molière) :les fauteuils. — Mod. (recomm. offic. pour traduire l'angl. utilities) Équipements apportant le confort, l'hygiène, etc. à un logement, un ensemble de logements.
3(1677) Plur. Vieilli Lieux d'aisances. « quand je veux aller aux commodités satisfaire mes petits besoins ! » (Courteline).
⊗ CONTR. Désagrément, gêne, incommodité.

commodité nom féminin (latin commoditas) Qualité de ce qui est commode, de ce qui se prête bien à l'usage qu'on veut en faire : La commodité d'un appartement. Facilité d'user de quelque chose ; avantage qu'on y trouve : Pour plus de commodité, on a rassemblé ici tous les dictionnaires.commodité (citations) nom féminin (latin commoditas) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 Vite, voiturez-nous ici les commodités de la conversation. Les Précieuses ridicules, 9, Magdelon commodité (synonymes) nom féminin (latin commoditas) Qualité de ce qui est commode, de ce qui se...
Synonymes :
Contraires :
Facilité d'user de quelque chose ; avantage qu'on y trouve
Synonymes :
- facilité

commodité
n. f.
d1./d Qualité de ce qui est commode.
d2./d (Plur.) Facilités offertes par qqch. Les commodités d'un nouveau service.

⇒COMMODITÉ, subst. fém.
A.— Au sing.
1. Qualité d'une chose qui satisfait pleinement aux services qu'on en attend. Les dictateurs rationalistes de la révolution française (...) ne surent où prendre la base d'un calcul nouveau, si ce n'est dans la commodité d'un système de numération (LACORDAIRE, Conf. de Notre-Dame, 1848, p. 236) :
1. ANDRÉ. — (...) Autre chose : s'il est déplorable au point de vue de la commodité, ce meuble est excellent au point de vue de l'acoustique...
COURTELINE, Boubouroche, 1893, II, 1, p. 54.
Pour la commodité du discours, de l'exposé. Pour son intelligence, sa clarté. Il y a des mots qui n'ont été imaginés que pour tenir lieu de périphrase, et pour la commodité du discours (COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 348).
2. P. ext.
a) Facilité, agrément. Pour plus de commodité (PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 947). Il est inadmissible en effet que, pour la commodité d'un blanc, on risque d'affamer un village (GIDE, Le Retour du Tchad, 1928, p. 994). Pour des raisons de commodité évidentes (TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 158). Des considérations de pure commodité (PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 126).
Faire, avoir qqc. à, selon sa commodité. M. Quernet. — Monsieur, c'était inutile; vous auriez payé en recevant la marchandise, ou à votre commodité (MÉRIMÉE, Les Deux héritages, 1853, p. 13). [Le bedeau Lestiboudois] tintait l'Angelus selon sa commodité (FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 127).
b) Vx. Faculté, possibilité. Il lui était impossible de vivre sans qu'elle lui donnât commodité de la voir (NERVAL, Les Filles du feu, Angélique, 1854, p. 540).
Péj. Trop grande facilité. Il a peut-être inconsciemment cédé à la commodité, créé sinon une habitude, du moins une pente qu'il ne peut plus remonter (DU BOS, Journal, 1927, p. 282).
Rem. [P. allus. aux Précieuses ridicules, scène 9] P. iron., la « chaise électrique ». Et l'on me voiturait cette commodité de la conversation avec Dieu (MORAND, New York, 1930, p. 95).
B.— Au plur.
1. Vx. Richesses, biens, fortune. C'est de là qu'il expédie les brillantes soieries, le luxe, la parure, et toutes les commodités (ALAIN, Propos, 1933, p. 1127).
2. Agréments, confort, aises. Toutes les recherches du luxe, toutes les élégances, toutes les commodités de la vie, étaient réunies autour de lui (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 163) :
2. LE DOCTEUR. — Voyez comme vos valises se logent facilement! Jean ne sera pas gêné du tout. Il est même dommage que vous n'en ayez pas plus. Vous vous seriez mieux rendu compte des commodités de ma voiture.
ROMAINS, Knock, 1923, I, p. 2.
Prendre ses commodités. Prendre ses aises, s'installer confortablement. Il m'est essentiel d'avoir du loisir, de la tranquillité, et toutes mes commodités pour travailler cet hiver (GUÉHENNO, Jean-Jacques, Roman et vérité, 1950, p. 163).
En partic. Aménagements dans une maison destinés à rendre la vie plus agréable. Il désirait une grande cour, il demandait un rez-de-chaussée, enfin toutes les commodités imaginables (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 601).
3. Lieux d'aisances, cabinets, toilettes :
3. Il fit signe au préfet de le rejoindre dans les commodités, et là lui proposa :
— Si nous allions voir la jument verte!
AYMÉ, La Jument verte, 1933, p. 11.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Sing. 1. 1409 avoir commodité (BOUCICAUT, II, ch. 25 ds LITTRÉ); 2. 1553 « occasion favorable pour faire quelque chose » (O. DE MAGNY, Les Amours, p. 4 ds IGLF); 3. 1663 « service de voiture » (LA FONTAINE, Lettres ds Œuvres, éd. Regnier, t. 9, p. 224), ,,vieux`` ds Lar. 19e. B. Plur. 1. av. 1558 « richesses » (ST GELAYS, I, 249 ds IGLF); 2. 1601 « aises » (O. DE SERRES, 9 ds LITTRÉ); 1659 lang. précieux les commodités de la conversation « les fauteuils » (MOLIÈRE, Précieuses ridicules, scène 9); 3. 1673 chaize de commodité (ds HAVARD); 1677 « lieux d'aisances » (MIÈGE). Empr. au lat. class. commoditas « convenance, facilité, opportunité ». Fréq. abs. littér. :401. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 458, b) 444; XXe s. : a) 424, b) 821. Bbg. GOHIN 1903, p. 325. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 34.

commodité [kɔmɔdite] n. f.
ÉTYM. 1409; lat. commoditas, de commodus. → Commode.
1 Vieilli ou littér. Qualité de ce qui est commode. Agrément, avantage, confort, utilité. || Commodité d'un lieu. || Les dégagements font toute la commodité d'une maison (Académie). || Le voisinage du parc nous procure la commodité de la promenade. || Rechercher la commodité en tout. || Pour plus de commodité… Facilité. || Pour la commodité du discours, pour sa clarté.
1 Cette commodité de retoucher l'ouvrage
Aux peintres chancelants est un grand avantage (…)
Molière, la Gloire du Val-de-Grâce, 251.
2 Mais, mon frère (…) faites-vous médecin vous-même. La commodité sera encore plus grande, d'avoir en vous tout ce qu'il vous faut.
Molière, le Malade imaginaire, III, 14.
3 (…) c'est une simple hypothèse pour la commodité de mon raisonnement (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XXII, p. 289.
4 Mieux est de façonner le mal à notre usage, et même à notre commodité.
Colette, l'Étoile Vesper, p. 10.
2 Plur. || Les commodités de la vie : ce qui rend la vie plus commode, plus agréable, plus confortable. Aise, confort. || Apprécier les mille commodités de l'appartement moderne. || Prendre ses commodités : s'installer confortablement.Vx. || « Les commodités de la conversation » (formule des précieuses du XVIIe s. reprise par Molière) : les fauteuils.
5 Vite, voiturez-nous ici les commodités de la conversation.
Molière, les Précieuses ridicules, 9.
6 À la manière dont M. Dastier m'avait parlé de la Corse, je n'y devais trouver, des plus simples commodités de la vie, que celles que j'y porterais : linge, habits, vaisselle, batterie de cuisine, papier, livres, il fallait tout porter avec soi.
Rousseau, les Confessions, XII.
7 Venez vous réchauffer chez moi; vous n'y trouverez pas les commodités de la vie, mais vous y aurez un abri (…)
Chateaubriand, Atala, Le récit, Les chasseurs.
8 Une foule de petites commodités sont maintenant indispensables.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, II, IV, p. 149.
Mod. (Recomm. off., 1973, pour traduire l'angl. utilities). Équipements apportant à un logement, un ensemble d'habitations, un quartier, le confort et l'hygiène (voirie, eau potable, électricité, évacuation des eaux usées, etc.).
3 (1677). Spécialt (euphémisme vieilli). Lieux d'aisances. || Aller aux commodités.
9 (…) quand je veux aller aux commodités satisfaire mes petits besoins !…
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 2e tableau, II, p. 67.
10 Les commodités, munies d'une seule demi-porte inférieure et placées dans la salle, permettaient à leurs usagers de continuer la conversation commencée à la table (…)
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 189.
CONTR. Désagrément, embarras, gêne, incommodité, inconvénient.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commodité — COMMODITÉ. subst. fémin. Chose commode, état, situation commode, moyen commode. Un carrosse est une grande commodité, d une grande commodité. Les dégagemens font toute la commodité d une maison. Il y a bien des commodités dans cette maison là. C… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • commodité — Commodité. s. f. Chose commode. Estat, situation commode. moyen commode. un carrosse est une grande commodité, d une grande commodité. les lieux degagez font toute la commodité d une maison, il y a bien des commoditez dans cette maison là. on ne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Commodite — Commodité Sommaire 1 Usage en français courant 2 Usage dans les pays francophones 3 Anglicisme 3.1 Exemples // …   Wikipédia en Français

  • commodité — et aisance, Commoditas, Commodum. La commodité de vivre, Cultus vitae …   Thresor de la langue françoyse

  • Commodité — (franz., Kommodität, »Bequemlichkeit«), soviel wie Abtritt (in Frankreich in diesem Sinne stets in der Mehrzahl: commodités) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • commodité — (ko mo di té) s. f. 1°   Qualité de ce qui est commode. Le voisinage du parc nous procure la commodité de la promenade. C est d une grande commodité. Avoir une chose à sa commodité. •   Il fait le plan des bâtiments, exagère la commodité des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMMODITÉ — s. f. Chose commode ; état, situation commode ; moyen commode. Un carrosse est une grande commodité, est d une grande commodité. Les dégagements font toute la commodité d une maison. Il y a bien des commodités dans cette maison là. C est un petit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Commodité — Une commodité (de l anglais commodity) est, en économie, un produit standardisé, essentiel et courant, aux qualités parfaitement définies et connues des acheteurs[1] ; les producteurs et commercialisateurs de commodités ne peuvent donc se… …   Wikipédia en Français

  • COMMODITÉ — n. f. Tout ce qui facilite l’usage d’une chose et la rend utile et agréable. ou Cet usage même rendu utile et agréable. Les dégagements font toute la commodité d’une maison. Il y a bien des commodités dans cette maison là. C’est un petit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • commodité — nf. KOMODITÂ (Albanais, Annecy, Villards Thônes). E. : W. C …   Dictionnaire Français-Savoyard